Cet article contient des liens vers des produits ou services d'un ou plusieurs de nos annonceurs ou partenaires. Nous pouvons recevoir une commission lorsque vous cliquez sur un lien ou effectuez un achat en utilisant notre site. En savoir plus sur notre rémunération.

Mining de Bitcoin: Est-il toujours possible de gagner de l’argent?

Miner des bitcoins permet, en plus de sécuriser la blockchain, de récompenser les mineurs avec de nouveaux bitcoins.

Les nouveaux Bitcoins (BTC) sont créés grâce à un processus appelé «mining». Le Mining implique l’utilisation d’ordinateurs spécialisés pour résoudre des problèmes mathématiques complexes, nécessaires à l’ajout de nouvelles transactions. Ces problèmes sont résolus toutes les 10 minutes, entraînant de ce fait la création de nouveaux bitcoins en récompense de la mise à jour de la blockchain.

Notice : Ces informations ne doivent pas être interprétées comme une approbation de la cryptomonnaie ou de tout prestataire, service ou offre spécifique. Il ne s’agit pas d’une recommandation de transaction.

Qu’est-ce que le mining?

Chaque fois qu’une transaction en bitcoin est réalisée, celle-ci est enregistrée dans un bloc au côté des autres transactions récentes, un peu comme dans une page d’un grand registre. C’est une fois le bloc rempli que les mineurs entrent en scène. Les mineurs de bitcoins sont en concurrence les uns avec les autres pour vérifier et valider le bloc et toutes ses transactions en résolvant un problème cryptographique complexe.

Le premier mineur qui y parvient se voit attribuer une quantité déterminée de bitcoins, en fonction de la difficulté d’extraction du moment. Le bloc vérifié est ensuite ajouté à la blockchain, un historique de tous les blocs vérifiés depuis le début du bitcoin, et transmis à tous les utilisateurs de bitcoin afin qu’ils disposent de la dernière version de la blockchain.

Pour plus d’information sur la blockchain et son fonctionnement, c’est par ici.

La Proof of Work (PoW) ou preuve de travail

Le principe même du minage de bitcoin repose sur un problème mathématique complexe. L’objectif étant de faire en sorte que le processus nécessaire à l’ajout d’un nouveau bloc à la blockchain exige une grosse quantité de travail. C’est ce qui permet d’assurer que si un pirate essaie d’influer sur les transactions, il devrait non seulement altérer lesdites transactions, mais également gagner la “course” du minage de bitcoins.

Voyons comment cela fonctionne exactement:

Les bases de la cryptographie

SHA-256, l’algorithme minier utilisé par le bitcoin, est un algorithme cryptographique à sens unique. Lorsque vous faites passer un mot par SHA-256, vous obtenez en retour une suite de lettres et de chiffres méconnaissables appelée “HASH”.

Par exemple, la version SHA-256 du mot “CHAT” (source) sera “d8f65e96e482a37e047634e3a087f6fd6a88a636587d7d3b622bb2e123b546fb” (HASH). Cette chaîne de lettres et de chiffres en apparence aléatoire possède en réalité trois propriétés importantes :

  1. Seul le mot “CHAT” pourra donner ce HASH spécifique.
  2. Le mot “CHAT” donnera toujours ce même HASH lorsqu’il est crypté.
  3. Il n’y a aucun moyen de trouver le mot “CHAT” si vous ne connaissez que le HASH.

Avec ces informations en tête, nous pouvons maintenant commencer à décortiquer le processus de minage.

Le processus de minage

Le minage de bitcoins fait intervenir trois variables : le bloc, la difficulté de minage et un nombre aléatoire. Voici comment tout cela se combine :

Imaginons que notre bloc soit composé du mot “CHAT” dont nous avons parlé précédemment. En réalité, le bloc contiendrait une liste de transactions récentes et non vérifiées, mais nul besoin de complexifier notre exemple. Afin que le bloc soit résolu, le bitcoin effectue un test d’une simplicité déconcertante : Si le résultat HASH du bloc commence par un certain nombre de zéros, le bloc est alors considéré comme vérifié. Ce nombre de zéros correspond à la “difficulté de minage” et augmente au fur et à mesure que des mineurs rejoignent le réseau bitcoin. Pour notre exemple, disons que nous avons une difficulté de minage de seulement deux, c’est-à-dire que notre HASH doit commencer par deux zéros.

Seulement il y a un problème: “CHAT” donnera toujours le même HASH, et celui-ci ne commence pas par deux zéros. Nous avons donc besoin de la troisième variable, un nombre aléatoire (appelé NONCE). Nous prenons ce nombre, le combinons avec “CHAT” avant de le crypter à nouveau en HASH. Si le résultat ne commence pas par deux zéros, nous changeons le nombre et réessayons. Comme la modification d’un petit nombre change tout le résultat du HASH, il n’y a donc aucun moyen de prédire le nombre dont nous aurions besoin pour résoudre ce problème !

Nous réitérons donc ce processus encore et encore jusqu’à ce que nous trouvions un nombre qui, une fois combiné avec “CHAT”, nous donne un HASH qui commence par deux zéros. Ce nombre est la solution au problème. Voici quelques essais :

SourceHash
CHAT013aff33e5f9370e72366513d1f66916d1494a7799d9de301506420aca34f32dd
CHAT1e3dfe4a4fb4d7cac4c7f075b9208418271437391374526d3dcd6ef8c13ad2d38
CHAT272932fd1e5d7bcca7a1665199b3c225cd855fa8938f6b275f0533af767e6cdad
CHAT3f7aa6b3ec5b17e7e0dc0587901422c0b7ebf5d3dc5b29c84497fdcc2b02d4dae
CHAT4432a94cbba53f291cad21f0e954c16013bf1fb102edfe0b406fed6a92703af20
CHAT5b43ba559cee21fd7df241a00e01c8544d6861555beb5351e6909b3b8d7feb47e
CHAT674216f74eebfb166789cee0bad2e7eb6994363f3a284bc85117187706d37825b

Ce processus ardu consistant à essayer de trouver au hasard le bon nombre est ce qui rend le minage de bitcoins si gourmand en ressources informatiques, et plus le nombre de mineurs rejoignant le réseau est élevé, plus la tâche devient difficile. Il avait été établi en novembre 2017, qu’un ordinateur domestique ordinaire travaillant seul, c’est-à-dire sans circuit intégré spécifique à une application (ASIC) et sans faire partie d’un réseau de cloud mining, mettrait 2,7 millions d’années à miner un bloc.

Cela a conduit à l’essor des ordinateurs ASIC, conçus spécifiquement pour le mining, et à une augmentation de l’exploitation du cloud mining.

Évolution du mining sur ordinateur

  • Le mining par CPU. Aux premiers jours du bitcoin, la difficulté du minage était peu élevée et les mineurs qui se disputaient les blocs et les récompenses étaient peu nombreux. Il était donc intéressant et judicieux d’utiliser l’unité centrale de traitement (CPU) de votre ordinateur afin de miner des bitcoins. Cependant, cette approche a rapidement été remplacée par le minage par GPU.
  • Le mining par GPU. Une unité de traitement graphique (GPU) est un processeur puissant dont le seul but est d’aider la carte graphique de votre ordinateur à assurer le rendu des graphismes en 3D. Les GPU ne sont pas conçus pour prendre des décisions exécutives (comme les CPU), mais seulement pour être de très bons exécutants, c’est pourquoi les GPU sont capables d’exécuter plus de 800 fois plus d’instructions dans le même laps de temps qu’un CPU. L’exploitation minière est un processus répétitif qui ne nécessite aucune décision intelligente, ce qui explique que les GPU puissent remplacer les CPU dans le monde du mining.
  • Le mining par FPGA. Vient ensuite le minage avec les réseaux de portes programmables (FPGA). Ces derniers ont largement surpassé les GPU et les CPU dans le processus de mining, car les FPGA sont des processeurs qui peuvent être programmés pour exécuter des instructions spécifiques et uniquement ces instructions.
  • Le mining par ASIC. Semblables aux FPGA, les puces ASIC pour application-specific integrated circuits (circuits intégrés spécifiques à une application) sont des puces conçues dans un but précis, dans notre cas le minage de bitcoins, et rien d’autre. Les ASIC pour bitcoin ont été introduits en 2013 et sont, encore aujourd’hui, les meilleurs processeurs disponibles en matière de minage de bitcoin et surpassent les FPGA en matière de consommation d’énergie.
  • Les mining pools. Pour compenser la difficulté du minage d’un bloc, les mineurs ont commencé à s’organiser en pools ou en réseaux de cloud mining. C’est ce qu’on appelle les <i>mining pools</i> ou coopérative de mineurs. Chaque fois qu’un mineur de l’un de ces pools résout un bloc, la récompense est partagée avec tous les membres du pool selon un pourcentage représentatif de la quantité de travail fourni au pool (sans même avoir besoin de résoudre l’énigme personnellement).
  • Le cloud mining. Le cloud offre aux mineurs la possibilité d’acheter des dispositifs de minage dans un centre de données à distance. Les avantages sont nombreux et évidents: pas de frais d’électricité, pas de surchauffe de votre appareil et rien à vendre lorsque vous décidez de raccrocher votre pioche virtuelle.

Bitcoin computer mining

Comment stocker les bitcoins que j’ai minés?

Une fois que les mineurs perçoivent leur récompense, ils reçoivent une clé numérique pour les adresses des bitcoins. Vous pouvez utiliser cette clé numérique pour accéder aux transactions et les valider ou les approuver.

Vous pouvez conserver ces clés numériques en sécurité grâce aux nombreux portefeuilles de cryptomonnaie disponibles:

  • Portefeuilles de bureau. Un logiciel comme Bitcoin Core vous permet d’envoyer et de stocker des adresses bitcoin et se connecte également au réseau pour suivre les transactions.
  • Portefeuilles en ligne. Les clés des bitcoins sont stockées en ligne par des plateformes d’échange comme Coinbase ou Circle et peuvent être consultées de n’importe où. .
  • Portefeuilles mobile. Des applications comme Blockchain stockent et cryptent vos clés bitcoin afin que vous puissiez effectuer des paiements à l’aide de votre appareil mobile.
  • Portefeuilles papier. Certains sites web proposent des services de portefeuille papier, générant ainsi un morceau de papier sur lequel figurent deux QR codes. L’un de ces codes est l’adresse publique grâce à laquelle vous pourrez recevoir des bitcoins et l’autre est votre adresse privée que vous pouvez utiliser pour les dépenser.
  • Portefeuilles matériels. Vous pouvez utiliser un périphérique USB créé spécialement pour stocker électroniquement vos bitcoins et vos clés d’adresses privées.

Peut-on toujours gagner de l’argent en minant du bitcoin?

Gagner de l’argent grâce au mining de bitcoin est beaucoup plus compliqué aujourd’hui. Voici quelques-unes des causes de cette difficulté :

  • Le prix du matériel informatique. L’époque où l’on pouvait miner par le biais d’un processeur ou une carte graphique standard est révolue. Le nombre de personnes s’étant lancées dans le minage a énormément augmenté, entraînant ainsi une augmentation de la difficulté des problèmes informatiques à résoudre. Les puces ASIC ont été développées pour traiter les calculs plus rapidement et sont devenues essentielles pour quiconque souhaite miner du bitcoin aujourd’hui. Ces puces peuvent coûter une centaine d’euros pour les modèles d’entrée de gamme et montent jusqu’à plus de 2000€ pour les modèles plus performants. De plus, leur coût ne cesse d’augmenter à chaque amélioration et mise à jour apportée.
  • Une augmentation du nombre de mineurs en entreprise. Les mineurs amateurs doivent désormais rivaliser avec des entreprises à but lucratif et leurs lots de machines plus grandes et plus performantes.
  • La complexité croissante des puzzles. Le protocole du Bitcoin ajuste la difficulté de calcul des puzzles afin de terminer un bloc tous les 2 016 blocs. Plus la puissance de calcul utilisée pour le minage est importante, plus le puzzle est difficile.
  • Frais d’électricité. Les factures d’électricité peuvent déjà être relativement coûteuses et miner de la cryptomonnaie demande énormément d’énergie et consomme donc beaucoup d’électricité.

Lorsque l’on s’intéresse au mining de bitcoin, une variable inattendue fait son apparition : la consommation d’énergie. C’est ce qui prend beaucoup de mineurs amateurs ou en devenir au dépourvu. Difficile d’imaginer en effet qu’un simple appareil électrique puisse faire grimper la facture de la sorte. Pourtant, le calcul des hachages est un processus très intensif, qui pousse le processeur que vous utilisez dans ses derniers retranchements et l’oblige à accroître sa consommation d’énergie maximale.

La question que vous devez donc vous poser est donc la suivante: La maigre récompense en échange du mining de bitcoin sera-t-elle suffisante pour compenser le coût relatif à l’énergie consommée ?

Si vous utilisez un CPU/GPU/FGPA, la réponse est sans équivoque: non. Aujourd’hui, en mars 2021, la récompense en BTC est si faible qu’elle ne pourra jamais payer l’énergie que votre ordinateur consommera pour vérifier un bloc. Cela est donc loin d’être rentable.

Au niveau des autres options, il nous reste donc les pools, les ASIC et le cloud mining. Si vous n’êtes pas disposé à investir beaucoup d’argent dans la mise en place d’une installation de minage, votre meilleure option pourrait être de vous procurer un appareil de cloud mining.

Ces appareils sont relativement peu coûteux, ne nécessitent aucune connaissance matérielle pour démarrer, n’entraînent pas de hausse sur la facture d’électricité et vous ne prenez pas le risque de vous retrouver avec une machine encombrante dont personne ne veut lorsque le minage de bitcoin ne sera plus rentable.

Comparez les fournisseurs de cloud mining

Avertissement sur le cloud mining

Inutile de tourner autour du pot, le cloud mining ne sera presque jamais rentable. En effet, le “seuil de rentabilité”, c’est-à-dire le moment où vous gagnez au moins autant d’argent avec le cloud mining que vous en investissez, ne cessera de reculer et vous ne pourrez généralement jamais l’atteindre.

La raison pour laquelle il recule inlassablement est que la difficulté du minage de bitcoins a tendance à augmenter au fil du temps, surtout si le prix des bitcoins augmente. Cela signifie que la quantité de bitcoins que vous obtenez grâce au cloud mining diminue généralement avec le temps, ce qui repousse le seuil de rentabilité. La difficulté d’extraction des bitcoins ne diminue généralement que si les prix des bitcoins baissent, mais si cela se produit, vos bitcoins auront, de surcroit, moins de valeur, ce qui repousse également le seuil de rentabilité.

Ainsi, même si un contrat de cloud mining peut sembler rentable de prime abord, sachez que vous risquez grandement de perdre plus que ce que vous gagnez.

Dans les rares cas où un contrat de cloud mining s’avère rentable, il aurait sans doute été plus rentable de simplement acheter des cryptomonnaies sur une plateforme d’échange à la place.

Les meilleures plateformes d’échange de cyrptomonnaie

Name Product Payment Methods Payment Currencies Mineable Coins
Hashflare Cloud Mining
Hashflare Cloud Mining
Genesis Mining
Genesis Mining
loading

Compare up to 4 providers

Conclusion

L’augmentation du coût de l’exploitation minière et la concurrence des grands pools miniers ont rendu la rentabilité de l’exploitation de bitcoins pour les amateurs beaucoup plus difficile.

Il est pratiquement impossible de miner suffisamment de bitcoins pour récupérer le coût initial de l’équipement et de l’électricité. Mais si votre projet n’est pas de vous enrichir, vous pouvez toujours vous amuser et vous exercer à extraire du bitcoin par curiosité.

Questions fréquentes

Notice: Les cryptomonnaies sont spéculatives, complexes et comportent des risques importants – elles sont très volatiles et sensibles à l’activité sous-jacente. Les performances sont imprévisibles et les performances passées ne garantissent pas les performances futures. Avant de vous fier à ces informations, tenez compte de votre propre situation et faites-vous conseiller. Vous devez également vérifier la nature de tout produit ou service (y compris son statut juridique et les exigences réglementaires applicables) et consulter les sites web des régulateurs concernés avant de prendre une décision. Finder, ou l’auteur, peut détenir des parts dans les cryptomonnaies mentionnées.

Divulgation: Au moment de la rédaction de cet article, l’auteur détenait des ADA, ICX, IOTA et XLM.

More guides on Finder

Ask an Expert

You are about to post a question on finder.com:

  • Do not enter personal information (eg. surname, phone number, bank details) as your question will be made public
  • finder.com is a financial comparison and information service, not a bank or product provider
  • We cannot provide you with personal advice or recommendations
  • Your answer might already be waiting – check previous questions below to see if yours has already been asked
Finder.com provides guides and information on a range of products and services. Because our content is not financial advice, we suggest talking with a professional before you make any decision.

By submitting your comment or question, you agree to our Privacy Policy and Terms.

Questions and responses on finder.com are not provided, paid for or otherwise endorsed by any bank or brand. These banks and brands are not responsible for ensuring that comments are answered or accurate.
Go to site