Finder is committed to editorial independence. While we receive compensation when you click links to partners, they do not influence our content.

Comment acheter des actions en France

Un guide en 6 étapes pour vous aider à comprendre comment acheter des actions en France

Comment acheter des actions (2021)

  1. Choisissez un intermédiaire financier: Trouvez un intermédiaire financier qui correspond à vos critères.
  2. Créez votre compte: Vous devez avoir 18 ans ou plus et être résident français pour vous inscrire.
  3. Planifier vos achats avant de vous lancer. Déterminez quelle somme vous pouvez vous permettre d’investir et combien de temps vous pouvez vous permettre de conserver vos actions.
  4. Choisissez les actions que vous souhaitez acheter: Voulez vous acheter des actions française, des actions globales, bénéficier de paiement de dividende ou vous concentrer sur le trading de penny stocks?
  5. Commandez vos actions: Recherchez le nom de la société dont l’action vous intéresse et fixez un ordre d’achat au marché ou à cours limité
  6. Payez pour vos actions: Assurez-vous d’avoir suffisamment de fonds sur votre compte avant la date de règlement

Pour acheter des actions en France, les prérequis sont simples, vous devez:

  • Être majeur.
  • Être résidant français.

Investir dans des actions est possible pour toute personne physique, autrement dit des “personnes humaines”, du moment qu’elle remplit les critères sus-cités, mais également pour la majeure partie des personnes morales comme des entreprises ou des associations par exemple.

Le marché des actions est scindé en deux marchés principaux, le marché primaire et le marché secondaire, disposant de spécificité se rapprochant grandement de l’achat/vente de produits de la vie courante:

Le marché primaire

Lorsqu’une entreprise fait son entrée en bourse, celle-ci émet des actions. Ces actions sont par la suite mise à disposition sur le marché primaire. En d’autres termes, le marché primaire est le marché du neuf. L’entreprise conserve un certain contrôle sur le prix de ses actions et peut même annuler des opérations en cas de prix jugé trop haut ou trop bas mais le prix d’émission d’une action est encadré par les autorités de régulations des marchés financiers. Si la transaction aboutie, les investisseurs reçoivent leurs titres et l’entreprise perçoit des fonds en échange.

Le marché secondaire

Si le marché primaire est le marché du neuf, le marché secondaire est en quelque sorte le marché de l’occasion et est donc mue par une fluctuation des cours en temps réel. Sur le marché secondaire, la valeur d’un titre peut varier grandement en comparaison avec son prix initial, soit le prix d’émission. C’est sur ce marché que vous serez en mesure de revendre, de racheter ou d’échanger des titres avec d’autres investisseurs.

Ce guide vous explique les bases, en s’intéressant notamment sur comment acheter des actions en ligne, le prix que cela coûte et si c’est une option sûre pour vous. Si vous êtes prêt à commencer à acheter des actions, vous pouvez choisir un courtier en ligne dans le tableau comparatif ci-dessous.

Comment fonctionne le trading d’action

Les actions, aussi appelées titres, représentent une “part” d’une société. En d’autres termes, lorsque vous achetez une action, vous détenez en réalité une petite partie d’une société. La valeur de votre action dépend du bon fonctionnement de l’entreprise, si celle-ci se porte bien sa valeur augmente et si la société n’est pas performante, elle diminue.

Le trading d’actions n’est pas différent d’un système d’achat et de vente classique comme vous pourriez en faire pour de la marchandise sur Amazon ou eBay par exemple. A la différence près que le trading s’effectue sur un marché numérique connu sous le nom de bourse ou marché boursier. En France, le marché officiel des actions, intégré à l’euronext, est la Bourse de Paris.

Comment gagner de l’argent avec des actions?

Il est possible de gagner de l’argent de deux façons avec les actions. Le premier s’apparente à n’importe quelle vente avec l’objectif de générer une marge en vendant à un prix plus élevé que celui que vous avez payé lors de l’achat. La différence entre le prix d’achat et le prix de vente constitue ainsi votre profit ou votre perte.

L’autre moyen de gagner de l’argent est de toucher des dividendes versés par la société dont vous détenez l’action. Il s’agit d’un pourcentage du bénéfice annuel que certaines entreprises choisissent de verser à leurs actionnaires. Ces dividendes sont généralement versés deux fois par an et vous pouvez choisir de les déposer à la banque ou de les réinvestir dans des bénéfices composés.

Étape 1: Trouver un intermédiaire

Afin d’acheter et de vendre des actions. Vous aurez besoin de passer par un intermédiaire. Deux options s’offrent à vous, vous pouvez acheter des actions en utilisant une plateforme de trading en ligne ou bénéficier des services d’une société de bourse.

Les sociétés de bourse, ou entreprise d’investissement, sont chargées d’accompagner leur client dans la gestion de leur portefeuille financier en fournissant des conseils ou en investissant pour le compte du client. Cependant, ce type d’intermédiaire est très coûteux et n’est donc pas l’option idéale si votre objectif et de rentabiliser au mieux vos investissements.

L’option la moins chère reste de passer par un courtier en ligne et de trader vous-même. Il existe une vingtaine de plateformes disponibles en France et les frais varient de 0 € à 30€ par trade. Certaines proposent des tutoriels détaillés, parfois localisés en français, ainsi qu’un compte de démonstration vous permettant de vous familiariser sereinement avec la plateforme avant d’investir de l’argent réel.

Les courtiers en ligne sont légion et avant d’en choisir un, il est essentiel de prendre plusieurs facteurs en compte et de définir vos attentes en termes de trading.

Comment acheter des actions sans passer par un courtier

Si vous souhaitez investir dans des actions mais que vous préférez éviter de vous inscrire sur une plateforme de trading, par manque de temps où simplement pour faire vos débuts dans le monde de la finance sans vous faire submerger d’informations, sachez que cela est possible:

  • Gestion conseillée et gestion pilotée La gestion conseillée vous permet d’effectuer vos investissements en étant encadré par un conseiller spécialisé. Celui-ci vous prodiguera des conseils et vous soumettra des opportunités d’investissement. Cependant, cela reste à vous de décider de passer l’ordre ou non. La gestion pilotée part du même principe, à la différence que le conseiller en investissement s’occupera de tout de A à Z sans que vous ayez quoi que ce soit à faire.
  • Les offres publiques initiales. Certaines plateformes de financement participatif vous permettent d’acheter des parts d’une société afin de l’aider à son bon développement. C’est ce qu’on appelle une offre publique initiale ou “Initial public offering” (IPO) .
  • Investir dans l’entreprise où vous travaillez. Certaines entreprises offrent à leur personnel des actions de la société dans le cadre de leur contrat de travail. On parle alors de régime d’actionnariat des salariés.
  • Transferts hors marché. Comme n’importe quel bien, il est tout à fait possible d’hériter d’actions ou d’en recevoir en cadeau sans passer par un courtier. C’est ce que l’on appelle un transfert hors marché.
  • Les plans d’action d’achat. Parfois, les entreprises lèvent des capitaux supplémentaires en vendant de nouvelles actions par le biais d’un plan d’achat d’actions ou “share purchase plan” (SPP) hors marché . En général, vous investissez dans un plan d’achat d’actions directement par l’intermédiaire de l’entreprise elle-même.

Étape 2: Créez votre compte sur un courtier en ligne

Afin de pouvoir vous inscrire sur un courtier, vous devez avoir 18 ans et être résident Français.

Créer un compte sur un courtier en ligne est généralement gratuit mais il peut arriver qu’il y ait des frais d’abonnement ou des frais de transfert lorsque vous effectuez un dépôt de fonds sur votre compte. En tant que nouveau client, vous devrez fournir les informations suivantes:

  • Votre nom et prénom, adresse, date de naissance et vos coordonnées de contact
  • Votre numéro d’identité fiscale
  • Une pièce d’identité
  • Vos coordonnées bancaires

En fonction du courtier choisi, l’approbation de votre compte peut prendre de quelques minutes seulement à une quinzaine de jours.

Notez que certaines plateformes nécessitent un dépôt minimum, dont le montant est variable, lors de l’ouverture de votre compte. Vous pourrez généralement effectuer ce dépôt de fonds par carte bancaire, virement bancaire et parfois PayPal.

Étape 3: Planifiez vos futurs achats

Les actions peuvent constituer un bon investissement mais peuvent également s’avérer très risquées. Plus vous détenez d’actions d’entreprises différentes et plus vous pouvez vous permettre de bloquer de l’argent dans des actions, ce qui rend votre investissement moins risqué. Il est donc important de bien se préparer en établissant un programme et de prévoir une alternative au cas où les choses évoluent contre votre faveur.

Pour établir un plan, vous devrez vous poser les questions clés suivantes :

  1. Combien puis-je me permettre d’investir dans des actions?
  2. Combien puis-je me permettre de perdre?
  3. Combien de temps mon argent peut-il rester dans le marché des actions?
  4. Que dois-je faire si les prix commencent à chuter?
  5. Qu’en est-il si les prix augmentent ?

Une fois que vous avez la réponse à ces questions, vous pourrez commencer à dresser la liste des types d’actions dans lesquelles vous souhaitez investir. En règle générale, plus un investissement est risqué, plus il peut potentiellement vous rapporter. Analysez votre propre situation et définissez si vous pouvez vous permettre d’acheter des actions comportant de hauts risques ou s’il est préférable de vous en tenir à des investissements à long terme plus sûrs comme par exemple des actions de premier ordre ou des fonds indiciels.

Étape 4: Choisissez les actions dans lesquelles investir

Parmi les quelques milliers d’actions disponibles, il est essentiel de faire des recherches pour déterminer lesquelles correspondent à vos objectifs d’investissement. Gardez également en tête qu’il est toujours plus sûr de posséder une gamme d’actions diversifiée provenant de différents secteurs dans votre portefeuille afin d’être en mesure de faire face à de potentielles pertes importantes en cas de chute d’un marché.

Pour vous aider, n’hésitez pas à consulter les analyses et études de marché ainsi que les recommandations d’achat d’actions proposées par votre plateforme. Ces informations peuvent s’avérer cruciales pour vous guider dans la compréhension du monde financier et ainsi prendre de meilleures décisions. Vous pouvez également suivre et copier les meilleurs traders et ainsi avoir une idée de comment gérer vos placements. Toutefois, n’oubliez pas que même les experts en trading peuvent commettre des erreurs.

Voici quelques conseils pour vous aider à vous décider:

  • Faites-vous confiance à l’entreprise? La meilleure entreprise dans laquelle investir c’est celle dont vous comprenez le fonctionnement et dans laquelle vous croyez. Choisissez une entreprise dans laquelle vous avez confiance sur sa capacité à s’améliorer et à utiliser ses profits avec discernement.
  • Utilisez-vous ses produits? Vous êtes un fan d’Apple ou vous utilisez Facebook tous les jours ? Investir dans des entreprises dans lesquelles vous êtes consommateurs est une bonne option car vous serez facilement en mesure de remarquer si elles commencent à négliger sa clientèle et donc plus apte à anticiper de potentielles chutes du cours de l’action.
  • Dette et niveau de profit. Les niveaux d’endettement sont-ils sous contrôle et la croissance des bénéfices répond-elle aux attentes ?
  • Projet d’expansion. L’entreprise a-t-elle des projets d’expansion sur de nouveaux marchés ou secteurs mondiaux ? Une entreprise en croissance signifie généralement une hausse du prix de l’action.
  • Dividendes. L’entreprise verse-t-elle un dividende ? Si ce n’est pas le cas, vous attendez-vous à ce que le cours de l’action de la société augmente ?
  • Prix de l’action. L’action est-elle surévaluée ? Une action coûteuse est une action dont le cours a dépassé sa valeur perçue, ce qui peut signifier qu’elle va chuter dans un avenir proche.

L’avis d’un expert: Comment choisir les meilleurs actions?

Roger Montgomery

Roger Montgomery
CIO, Montgomery Investment Management

N’investissez que dans des entreprises de renom. Pour identifier une entreprise de qualité qui fonctionne bien, intéressez-vous à son taux de rendement des capitaux propres et vérifiez s’ils sont constamment élevés. Des taux élevés de rendement des capitaux propres entraînent de meilleurs rendements à long terme pour les investisseurs dans ces entreprises. Une entreprise qui peut maintenir de tels rendements dispose généralement d’avantages constants face à la concurrence.

Ces avantages concurrentiels durables proviennent de plusieurs facteurs comme une grande réputation, une situation géographique avantageuse, d’économies d’échelle, de l’effet de réseau ou de technologie, de brevets, d’innovation ou de propriété intellectuelle. Gardez toujours en tête que l’avantage concurrentiel le plus précieux n’est autre que la capacité à augmenter les prix sans impact négatif sur la valeur des ventes unitaires.

L’avis d’un expert: Comment choisir les meilleures actions?

Eleanor Creagh

Eleanor Creagh
Senior Market Strategist, Saxo Markets Australia

Faites vos propres recherches (santé financière, bénéfices, qualité, potentiel de croissance, etc.) afin de déterminer vous-même si vous pouvez croire en une entreprise, évitez d’acheter une action uniquement parce que quelqu’un vous l’a conseillée.

Respectez votre plan d’investissement et gérez les risques : coupez vos trades perdants, allouez ce capital ailleurs et maintenez vos positions sur les trades gagnants.

Enfin, concentrez-vous sur l’objectif de constituer un portefeuille équilibré et diversifié, capable de résister au cycle économique, plutôt que de choisir le prochain titre gagnant à la hâte. Tout le monde peut se tromper ! Savoir rester constant et les rendements composés (intérêts composés – la 8e merveille du monde selon Einstein) sur une longue période sont bien plus importants que de choisir des actions avec empressement pour maximiser vos profits.

Étape 5: Commandez vos actions

Une fois que vous avez décidé quelles actions vous voulez acheter et combien vous voulez dépenser, l’étape suivante consiste à les commander. Si vous avez opté pour une gestion pilotée, vous devrez appeler votre conseiller ou lui envoyer un courriel pour qu’il s’occupe de passer votre ordre. Si vous faites appel à un courtier en ligne, c’est à vous de décider et de vous occuper de la transaction.

N’oubliez pas que les achats importants peuvent entraîner des frais plus élevés. Par exemple, votre plateforme peut facturer 30€ de frais fixes pour l’achat d’un plus petit nombre d’actions, mais modifiera la structure des frais à 0,1 % de la valeur de la transaction lorsque des montants plus élevés sont achetés.

  1. Sélectionnez vos actions en entrant le nom de la société ou le code de l’action
  2. Saisissez le nombre d’actions que vous souhaitez acheter ou le montant que vous souhaitez investir
  3. Choisissez le type d’ordre – vous pouvez généralement choisir d’acheter l’action à son prix actuel ou utiliser un ordre à cours limité pour obtenir un meilleur prix
  4. Vérifiez les détails de la transaction et validez la pour confirmer l’achat

Vous pouvez commander vos actions de différentes manières, allant d’instructions simples à des instructions assez complexes. Les noms ont tendance à varier d’un courtier à l’autre et tous n’offrent pas la même gamme d’options, mais en voici quelques unes des plus courantes:

Ordre au marché. C’est le type d’ordre le plus simple. Il permet d’acheter ou de vendre des actions le plus rapidement possible au prix le plus récent disponible.

Ordres de limite et d’arrêt. Il vous permet d’acheter ou de vendre des actions en fonction d’un prix spécifique. Par exemple, si le cours de l’action de la Française des jeux est de 37€ mais que vous ne voulez pas investir plus de 35€, vous pouvez fixer un ordre limite à exécuter une fois que son cours est tombé à 35€ ou moins (voir l’exemple ci-dessous). Vous pouvez également fixer un “stop loss” pour minimiser les pertes en vendant si le cours de l’action tombe en dessous de votre prix d’achat.

Ordre de suivi. Il s’agit d’un type d’ordre à cours limité où la limite est basée sur une variation en pourcentage ou une différence de prix par rapport au cours du marché. Imaginons par exemple, que le prix d’une action de Total soit de 50€ et que vous souhaitez l’acheter pour environ 40€ à condition que cette baisse de prix ne soit que temporaire et non définitive. Vous pouvez fixer un seuil de déclenchement du prix à 40€ avec une valeur stop de 5 %. Cela signifie que votre ordre serait déclenché une fois que l’action de Total tombe à 40€ et ne serait ensuite placé qu’une fois qu’elle aura augmenté de 5 % atteignant ainsi les 42€.

Une fois que vous aurez saisi tous les détails de votre transaction, vous aurez la possibilité de les vérifier avant de passer votre ordre d’achat. Si vous passez un ordre conditionnel (un ordre hors marché), vous recevrez généralement une notification par courrier électronique ou par SMS une fois que l’ordre aura été exécuté.

Que sont les offres d’achat, les offres de vente et les derniers prix ?

Certains courtiers affichent l’offre, la demande et le dernier prix des actions. Il s’agit d’une pratique similaire à celle des enchères, où les acheteurs et les vendeurs proposent leurs meilleurs prix.

Un prix d’offre est le prix le plus élevé qu’un trader puisse proposer pour acheter les actions d’une société à ce moment et le prix de demande représente le prix le plus bas qu’un vendeur est prêt à accepter. Enfin, le dernier prix est le prix le plus actuel – et aussi le dernier prix convenu par les soumissionnaires.

Bien que le dernier prix soit le prix le plus récent de l’action, il ne correspond pas nécessairement à ce que vous pouvez vous attendre à payer si vous passez un ordre au marché. Au lieu de cela, vous paierez le dernier prix en vigueur et vous obtiendrez le prix demandé lorsque vous vendrez.

Étape 6: Payez vos actions

Les fonds nécessaires au paiement de vos actions seront automatiquement prélevés sur le compte lié que vous avez sélectionné à l’étape 2. Dans la plupart des cas, vous pouvez approvisionner votre compte par virement bancaire ou carte bancaire.

Si vous utilisez un courtier en ligne, vous devrez disposer de fonds suffisants pour couvrir le coût de toutes les opérations que vous effectuez, y compris les frais applicables. Le délai de règlement des transactions sur l’ASX et le Chi-X est de deux jours ouvrables, ce qui signifie que votre compte sera débité deux jours après l’achat des actions.

Si vous n’avez pas suffisamment de fonds sur votre compte au moment où vous êtes débité, vous devrez payer des frais de retard élevés, allant parfois jusqu’à 100€.

Prochaine étape – Surveillez la performance de vos actions

Félicitations, vous avez acheté des actions !
En gardant votre plan d’investissement à l’esprit, la prochaine étape consistera à suivre la performance de vos actions. La fréquence à laquelle vous le ferez dépendra de votre plan. Par exemple, si vous avez une stratégie d’investissement à long terme, il se peut que vous ne deviez surveiller vos placements que tous les quelques mois. Si vous avez une stratégie à court ou moyen terme, il peut être judicieux d’y passer un peu de temps chaque soir ou chaque semaine.

Payer des impôts sur les bénéfices

Oui, vous devez payer des impôts sur tous les bénéfices que vous obtenez grâce aux actions, y compris sur les dividendes. Tout revenu que vous tirez des dividendes est automatiquement enregistré et est inclus dans votre revenu imposable au moment de l’imposition.

Les bénéfices que vous réalisez sur les plus-values – c’est-à-dire lorsque vous achetez à bas prix et vendez à prix élevé – ne sont comptabilisés que dans l’année fiscale au cours de laquelle vous avez vendu vos actions. Votre courtier vous enverra généralement une facture fiscale avec les bénéfices que vous avez réalisés afin de vous aider à effectuer vos déclarations.

Combien coûte l’achat d’action?

Le prix des actions varie de moins d’un centime à des milliers d’euros par action ; cependant, il existe certaines règles concernant le montant que vous devez investir.

Investissement minimum

En fonction du pays d’où proviennent les actions, vos achats peuvent faire l’objet d’un investissement minimum. Imaginons par exemple que vous souhaitez acheter des actions d’une entreprise localisée dans un pays fixant un investissement minimum de 500€, si l’action de l’entreprise vaut 50€ vous devrez donc en acheter 10.

Bien sûr, d’autres pays sont plus permissifs. Il est par exemple possible de n’investir que quelques centimes dans des actions américaines. Enfin, certains courtiers autorisent également les investissements fractionnés, c’est-à-dire que vous pouvez acheter des fractions d’actions plutôt que des actions entières. Par exemple, si le prix de l’action sur Facebook est de 200€, au lieu d’investir cette somme entière, vous pouvez acheter un dixième d’action pour 20€.

Frais des courtiers

L’autre dépense majeure à laquelle vous devez penser, ce sont les frais de commission.
Il s’agit des frais facturés par votre courtier chaque fois que vous achetez ou vendez des actions. Ces frais se situent entre 10 et 30€ sur la plupart des plateformes de négociation d’actions les moins chères et peuvent aller jusqu’à 50 voire 150€ pour les courtiers les plus onéreux.

Les autres frais facturés par les courtiers comprennent les frais de conversion de devises (pour les actions étrangères), les frais de compte, les frais de garde (pour les actions américaines) et les frais d’inactivité. Il s’agit là de considérations importantes, car les frais que vous payez à votre courtier réduiront vos gains et auront une incidence sur le montant que vous investissez par opération.

Vos profits suffiront-ils à couvrir les frais?

Supposons que vous investissiez 100€ dans des actions Netflix avec des frais de courtage de 10€ par transaction, des frais de garde de 0,1 % et des frais de compte annuels de 50€. Si vous n’achetez pas d’autres actions, le cours de l’action Netflix doit augmenter d’au moins 71 % pour couvrir les frais que vous avez payés (20€ à l’achat et à la vente + 1€ de frais de garde + 50€ de frais de compte). En revanche, si vous aviez investi l’équivalent de 5 000€, vous n’auriez eu besoin que d’une hausse de 1,42 %.

Les risques du trading d’actions

Avant d’acheter des actions, soyez conscient que cela comporte de nombreux risques:

  • Vous pouvez perdre de l’argent. Dans le pire des scénarios, les actions d’une entreprise peuvent tomber à zéro. Si vous avez investi dans une telle entreprise, vous pourriez perdre la totalité de votre investissement.
  • La faillite. Les actionnaires sont généralement les derniers à être payés lorsqu’une société fait faillite. Dans ce cas, il y a de fortes chances que vous ne soyez pas remboursé.
  • L’ascenseur émotionnel. Les fluctuations quotidiennes du marché des actions peuvent causer beaucoup de stress aux investisseurs. Si vous ne vous sentez pas capable d’être régulièrement sous tension, il serait peut-être préférable que vous recherchiez une option d’investissement plus sûre et plus stable.
  • Des problèmes inattendus. Même si vous faites beaucoup de recherches sur une entreprise, il n’est tout simplement pas possible de prédire l’avenir. Les catastrophes naturelles, les attaques terroristes, le mauvais comportement d’une entreprise et même les changements de politique gouvernementale sont autant de facteurs pouvant influencer le prix d’une action de manière inattendue.
  • Le manque d’expertise. Bien qu’investir sur le marché des actions semble assez facile en théorie, cela peut devenir assez compliqué si vous ne savez pas ce que vous faites. Les nouveaux investisseurs doivent éviter de prendre confiance trop vite et à se hâter lors d’un achat et prendre le temps d’apprendre à leur rythme.
  • Ne soyez pas trop gourmand. Un dernier avertissement si vous envisagez d’investir dans des actions : évitez d’avoir les yeux plus gros que le ventre. Faites preuve de bon sens et de prudence. C’est un bon conseil qui s’applique à tous types d’investissement, que ce soit dans des biens immobiliers ou dans des actions.

Questions fréquentes sur l’achat d’action en France

Notice: Ces informations ne doivent pas être interprétées comme une approbation sur les actions, les contrats à terme, les ETF, les CFD, les options ou de tout fournisseur, service ou offre spécifique. Le contenu de cette page web ne doit pas être considéré comme un conseil en investissement ou interprété comme fournissant des recommandations de quelque nature que ce soit. La négociation de contrats à terme, d’actions, d’ETF et d’options comporte un risque important de perte d’argent et ne convient donc pas à tous les investisseurs. Le trading de CFD et de forex avec effet de levier présente un risque accru de perdre de l’argent. Les performances passées ne préjugent pas des résultats futurs. Tenez compte de votre propre situation, faites vous conseiller et faites vos propres recherches avant d’effectuer des transactions.

More guides on Finder

Ask an Expert

You are about to post a question on finder.com:

  • Do not enter personal information (eg. surname, phone number, bank details) as your question will be made public
  • finder.com is a financial comparison and information service, not a bank or product provider
  • We cannot provide you with personal advice or recommendations
  • Your answer might already be waiting – check previous questions below to see if yours has already been asked

Finder.com provides guides and information on a range of products and services. Because our content is not financial advice, we suggest talking with a professional before you make any decision.

By submitting your comment or question, you agree to our Privacy Policy and Terms.

Questions and responses on finder.com are not provided, paid for or otherwise endorsed by any bank or brand. These banks and brands are not responsible for ensuring that comments are answered or accurate.
Go to site